L’activiste Rachid Nekkaz, son avocat, ainsi que l’un des sympathisants de son parti non-agrée ont été interpelés au niveau du barrage de Boumedefaa sur l’autoroute Ain Defla vers Alger.

Les trois personnes se dirigeaient vers la capitale pour déposer une demande d’autorisation pour une marche, a précisé le Comité national pour la libération des détenus (CNLD).

Article précédentKarim Younès limogé de son poste de médiateur de la République
Article suivantLe conflit Orascom-Télécom avec le gouvernement algérien: une loi peut-elle être rétroactive ?