Irak : au moins 30 morts dans des combats entre factions rivales à Bagdad

0
Advertisement

Au moins 30 personnes sont mortes et 700 autres ont été blessées dans combats entre factions rivales à Bagdad en Irak.

Les combats entre les parties rivales ont repris mardi dans la Zone verte, un périmètre ultra-sécurisé de Bagdad, alors que  le gouvernement irakien a annoncé que le couvre-feu en vigueur depuis lundi soir dans tout l’Irak était maintenu mardi. Écoles, administrations et commerces sont fermés.

La Zone verte, où se trouvent ambassades et institutions gouvernementales, est en proie à des troubles depuis lundi après que le leader chiite, Moqtada Sadra a annoncé son « retrait définitif » de la politique. Plusieurs milliers de ses partisans ont alors envahi dans la Zone verte le palais de la République où siège le conseil des ministres.

La crise politique en Irak dure depuis les législatives d’octobre 2021.

Les forces politiques chiites, notamment celle de Moqtada Sadr, n’arrivent pas à se mettre d’accord sur un nouveau Premier ministre et un nouveau gouvernement.

Plusieurs pays et organisations ont exprimé leurs vives préoccupations le développement de la situation en Irak appelant toutes les parties au dialogue pour désamorcer cette crise.

Article précédentUn partie politique espagnole fait une demande à Sanchez concernant l’Algérie
Article suivantPartis de Chlef: 14 Harragas, dont sept mineurs, sont morts suite au naufrage de leur embarcation