L’intellectuel et journaliste Fodil Boumala placé sous mandat de dépôt il y a deux semaines a été remis en liberté ce, ce mercredi, par la chambre d’accusation de la cour d’Alger (Ruisseau).

En repense à une requête de la défense,  la chambre d’accusation de la cour d’Alger a procédé à l’annulation de la décision du juge d’instruction du tribunal de Sidi M’hamed de placer Fodil Boumala en détention provisoire.

L’intellectuel et figure du Hirak, a, par ailleurs, été placé sous contrôle judiciaire en attendant la tenue de son procès pour réponde cinq chefs d’accusation.

Rappelons que Boulama avait été arrêté le 14 septembre dernier après perquisition de son domicile. Il a été placé sous mandat de dépôt deux jours plus tard.