Rachid Nekkaz

Le juge du tribunal de Dar El Beida (Alger), a rendu son verdict dans l’affaire Rachid Nekkaz. L’activiste politique a été condamné à de la prison ferme, pour incitation à attroupement non armé, mais également pour avoir appelé, dans une vidéo, les citoyens à empêcher les opérations de vote, lors des présidentielles de 2019.

Bien que l’activiste ait été acquitté de l’accusation d’incitation à attroupement armé, ce dernier a fini par être condamné à un an de prison ferme, assortie d’une amende de 30 000 DA, pour les accusations susdites.

À l’issue de son réquisitoire ce lundi, le procureur de la République a requis une peine de réclusion de cinq années, assortie d’une amende de 200 000 DA.

Rappelons que Rachid Nekkaz a été placé en détention provisoire le 4 décembre 2019. Le 19 février 2021, il avait bénéficié d’une mesure de liberté provisoire.