La chambre d’accusation  de la Cour d’Alger vient de prononcer ce dimanche la remise en liberté provisoire d’Amrane Ait Hamouda dit Nordine, selon le communiqué du Comité national pour la libération des détenus (CNLD). 

Accusé d’atteinte aux symboles de l’État et de la révolution, atteinte à un ancien président de la République, atteinte à l’unité nationale, incitation à la haine et discrimination raciale, Ait Hamouda Ait Hamouda avait été placé sous mandat de dépôt le 27 juin dernier.

Rappelons que l’intéressé avait été arrêté à Béjaïa, après avoir animé une conférence-débat dans le café littéraire de Tichy.

Article précédentSahel-Algérie : encore une rencontre pour rien ?
Article suivantCaricaturiste en Algérie: autopsie d'une profession à l'agonie