La Banque mondiale révise à la hausse les prévisions de croissance économique en Algérie pour 2023

    0
    La Banque mondiale révise à la hausse les prévisions de croissance économique en Algérie pour 2023

    Alger, Algérie – La Banque mondiale a annoncé des nouvelles encourageantes pour l’économie algérienne. Selon les dernières prévisions de cette institution financière internationale, la croissance économique de l’Algérie devrait augmenter en 2023, atteignant 2,1 %.

    Cette révision à la hausse intervient par rapport aux précédentes prévisions de juin, qui tablaient sur une croissance de 1,7 %. Néanmoins, il est important de noter que ces chiffres restent en deçà de la croissance de l’année précédente, qui avait atteint 3,2 %.

    La Banque mondiale a également revu à la hausse ses prévisions pour l’année 2024, tablant désormais sur une croissance de 2,5 %, contre 2,4 % précédemment, comme l’indique le rapport sur les « Évolutions économiques de la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord ».

    Une croissance continue en 2022

    L’économie algérienne a montré des signes positifs en 2022, comme l’a souligné un rapport sur la surveillance de la situation économique en Algérie publié par la Banque mondiale en juin dernier.

    Les secteurs non liés aux hydrocarbures ont enregistré une croissance significative de 4,3 %. De plus, l’excédent dans le compte du PIB a atteint 9,5 %, contribuant ainsi à accroître les réserves de change du pays, qui se chiffrent désormais à 61,7 milliards de dollars américains à la fin de l’année 2022. Cela équivaut à 15,8 mois d’importations, ce qui est considéré comme un indicateur positif pour l’économie.

    Le même rapport indique que plusieurs indicateurs laissent entrevoir une « continuité de la croissance à travers le pays au premier trimestre de 2023 ». Il souligne également que « la hausse des prix à l’exportation du gaz naturel a contribué à compenser la baisse des prix du pétrole, entraînant une augmentation des niveaux d’exportation et une accumulation rapide des réserves de change, ainsi qu’une réduction du déficit budgétaire ».

    Défis régionaux

    En ce qui concerne la performance économique des pays arabes, le dernier rapport de la Banque mondiale révèle une révision à la baisse des prévisions pour l’année 2023, avec une forte décélération de la croissance économique prévue dans la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord, à seulement 1,9 %.

    La Banque mondiale estime que le ralentissement économique dans les pays de la région arabe est attribuable à la diminution de la production pétrolière et à la chute des prix, ainsi qu’à une inflation croissante, le tout dans un contexte financier mondial difficile.

    Perspectives encourageantes pour l’Algérie

    Malgré les défis économiques mondiaux et régionaux, les prévisions de croissance économique revues à la hausse pour l’Algérie en 2023 sont une nouvelle positive pour le pays.

    Ces données suggèrent que l’Algérie continue de faire des progrès économiques, notamment grâce à la diversification de son économie en dehors du secteur des hydrocarbures. Il reste à voir comment ces prévisions se concrétiseront au cours de l’année, mais elles offrent une lueur d’espoir pour l’économie algérienne.

    Article précédentSoutien Massif au « Déluge d’Al-Aqsa » au Maroc : Le Peuple Réaffirme son Refus de la Normalisation
    Article suivantLes Pertes Significatives de l’Algérie dans les Affaires d’Arbitrage International : Un Enjeu Économique Majeur