La decharge de oued smar se transforme en parc de divertissement

    0
    oued smar

    Algerie: La décharge publique de oued smar a été transformée en un parc public de loisirs, couvrant une superficie de 45 hectares, qui a été réhabilité à l’aide de technologies modernes, pour devenir un pôle respectueux de l’environnement, en attente d’être ouvert aux visiteurs après avoir effectué les mesures nécessaires.

    « La décharge réhabilitée de oued smar est un projet respectueux de l’environnement, où les déchets ont été exploités, valorisés et convertis en énergie nécessaire à la vie humaine », a déclaré Chakib Rouabah, chef du département de l’élimination des déchets non planifiés à l’Agence nationale des déchets.

    Il a souligné que l’utilisation des technologies modernes a permis de transformer la décharge, qui depuis 1978 était une décharge pour toutes sortes de déchets, en un jardin luxuriant et arboré sur une superficie de 20 hectares, en plus de 11 hectares de gazon naturel. et 9 hectares alloués à l’itinérance.

    Pour assurer le confort des randonneurs, le parc a été doté de 350 places assises publiques, de 20 cabanons en bois, de 5 boutiques vendant diverses denrées alimentaires, de quatre toilettes, ainsi que d’un centre d’exposition de produits traditionnels, en plus de 220 lampes pour l’éclairage, l’officiel ajoutée. Afin de fournir l’énergie nécessaire à l’éclairage et à l’irrigation, Chakib Rouabah a déclaré que le parc contient 18 millions de mètres cubes de déchets enfouis, qui ont été convertis en énergie à la suite de leur décomposition, expliquant que ces déchets sont utilisés pour fournir de l’électricité et de l’eau. basée sur les technologies modernes.

    Dans le même contexte, il a expliqué que le parc comprend un système équipé des dernières technologies pour traiter les biogaz issus des déchets qui sont convertis en énergie électrique pour éclairer le parc, ajoutant que l’extracteur de jus de déchets est également traité sur le site avec une capacité de 720 mètres cubes par jour.

    En ce qui concerne l’arrosage des arbres, le responsable a expliqué que 80% de la sève des déchets est collectée dans des bassins pour la transformer en eau claire (utilisée pour nettoyer le jardin et arroser les arbres d’ornement), tandis que les 20% restants sont collectés sous forme de boue qui est conservée dans un bassin en attendant d’être évaporée par la chaleur. Un système d’irrigation au goutte-à-goutte et d’aspersion a également été installé, et deux réservoirs d’eau (chacun d’une capacité de 150 mètres cubes) ont été fournis, ainsi qu’un puits de 400 mètres de profondeur.

    Article précédentVidéo : Le Maroc accueille un championnat d’Afrique dans des stades qui menacent de mort
    Article suivant8 milliards de personnes, mi-novembre.. C’est la date du début du déclin de la population de la Terre