La France a-t-elle renoncé à réduire les visas aux Algériens ? Darmanin clarifie

0
Gérald Darmanin
Advertisement

France Algérie: Le ministre français de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a révélé que la décision de réduire les visas n’avait pas eu les effets escomptés, révélant qu’il y avait eu des progrès dans le dossier des Algériens illégaux qui avaient fait l’objet d’un arrêté d’expulsion en France.

Darmanin, dans une interview à la chaîne française BFM, a prononcé un discours apaisant après des mois de tension qui ont suivi la décision de la France de réduire les visas accordés aux Algériens, déclarant : « La situation a maintenant changé ».

Darmanin a pris ses distances avec l’extrême droite, qui a récemment appelé à des sanctions contre l’Algérie si elle continue de refuser de reprendre ses citoyens.

 

Le ministre français de l’Intérieur a déclaré qu’il y avait eu des « avancées » dans le dossier des Algériens en séjour irrégulier contre lesquels un arrêté d’expulsion a été pris en France.

En septembre dernier, Paris avait annoncé une réduction de 50 % des visas accordés aux ressortissants algériens, une mesure officiellement prise pour faire pression sur l’Algérie face à ce que la France a décrit comme le refus de l’Algérie de reprendre ses ressortissants en cas d’expulsion de France.

Le ministre français de l’Intérieur Gérald Darmanin a haussé le ton en reprochant à l’Algérie de n’avoir délivré que 31 permis consulaires sur 7 731 demandes, soit un taux d’exécution de 0,02 %.

Darmanin : une nouvelle condition pour l’obtention d’un titre de séjour en France

Le 17 juillet 2022, le ministre français de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a annoncé qu’il soumettrait une proposition incluant l’obligation de maîtriser la langue française pour obtenir un titre de séjour en France.

Darmanin a déclaré dans une interview au journal français Le Monde que la maîtrise de la langue française sera requise pour la délivrance du permis de séjour pluriannuel afin de favoriser l’intégration.

Il a poursuivi : « A la demande du Premier ministre, nous allons doubler le crédit d’intégration et exiger, notamment, une carte de séjour pluriannuelle pour un étranger qui séjourne plusieurs années sur le territoire national, sous condition de (maîtrise) du Langue française. »

« Pour obtenir une carte de séjour pluriannuelle, il faudra justifier d’un niveau minimum de la langue française », a ajouté le ministre français de l’Intérieur.

Darmanin : la France expulsera tout étranger qui commettrait des « actes dangereux »

Le 11 juillet 2022, le ministre français de l’Intérieur Gérald Darmanin a annoncé que le gouvernement français autoriserait l’expulsion de « tout étranger qui commet des actes dangereux ».

Dans une interview au journal Le Monde , Darmanan a déclaré : « Actuellement, un étranger qui a commis des actes dangereux ne peut être expulsé que s’il remplit certaines conditions, comme arriver sur le sol français avant l’âge de treize ans. »

Avant d’ajouter : « Nous voulons permettre l’expulsion de tout étranger qui a été condamné par la justice pour avoir commis un acte dangereux, quel que soit son statut de séjour dans le pays. »

Le ministre a expliqué que la nouvelle procédure sera incluse dans la loi que le ministère de l’Intérieur publiera concernant l’orientation et la programmation au début de la prochaine année universitaire.

Article précédentZone de libre-échange africaine: la proposition algérienne sur les exonérations temporaires validée
Article suivantGazoduc transsaharien : l’Algérie abrite la troisième réunion trilatérale