Entretiens algéro-émiratis sur les opportunités d’investissement dans le secteur énergétique algérien

0
Entretiens algéro-émiratis
Advertisement

Récemment, l’Algérie est devenue un pôle d’attraction pour les investisseurs dans tous les secteurs en général, et le secteur de l’énergie en particulier, notamment après que la Société nationale des hydrocarbures a annoncé d’importantes découvertes, ainsi que grâce à la loi sur les investissements.

A cet égard, le ministre de l’Energie et des Mines, Mohamed Arkab, s’est entretenu avec l’ambassadeur des Emirats Arabes Unis et une délégation de la société émiratie « Masdar », sur plusieurs points liés aux opportunités d’investissement en Algérie.

Les deux parties ont passé en revue les relations de coopération entre les deux pays dans le secteur de l’énergie et des mines et les moyens de les renforcer.

Pour sa part, Mohamed Arkab a évoqué les opportunités d’investissement et de partenariat offertes par le secteur énergétique algérien, notamment en ce qui concerne l’exploration, le développement et l’exploitation des hydrocarbures dans le cadre de la nouvelle loi sur les hydrocarbures, qui prévoit toutes les facilités nécessaires aux investisseurs.

Les deux parties ont discuté des opportunités d’investissement dans le secteur minier en Algérie, notamment dans sa partie liée à la recherche et à l’exploitation des terres rares et des métaux précieux.

Les deux parties ont noté les grandes opportunités de coopération et d’investissement disponibles dans le domaine des énergies renouvelables.

D’autre part, le ministre algérien et les responsables émiratis ont apprécié le processus de dialogue permanent et de consultations entre les pays de l’OPEP et les pays non membres de l’OPEP afin de parvenir à la stabilité des marchés de l’énergie à moyen et long terme.

Pour référence, Masdar est une société spécialisée dans les énergies renouvelables et le développement urbain durable, qui est devenue pionnière dans le domaine grâce au développement et à la commercialisation de plusieurs projets dans ce domaine sur 10 ans.

Récemment, on a évoqué la possibilité pour l’Algérie de produire de l’hydrogène vert et d’approvisionner l’Europe avec cette énergie pure.

Article précédentAprès des négociations difficiles, l’Algérie recevra à cette date les bombardiers russes Su-34
Article suivantAffaire Futur Gate : la Cour d’Alger reporte le procès en appel