La Révolution Verte Algérienne : La Nouvelle Bourse des Déchets Industriels

    0
    La Révolution Verte Algérienne : La Nouvelle Bourse des Déchets Industriels

    Alger, le 29 novembre 2023 – Une révolution silencieuse est en train de prendre forme en Algérie, et elle ne concerne pas seulement l’économie, mais aussi l’environnement. L’Agence Nationale des Déchets (AND) a lancé officiellement la nouvelle version de la plateforme électronique de la Bourse des déchets industriels. Cette initiative audacieuse vise à transformer les déchets en opportunités commerciales, tout en contribuant à la préservation de l’environnement et à la santé publique.

    Un Nouveau Départ pour la Gestion des Déchets

    La nouvelle plateforme électronique de la Bourse des déchets industriels, annoncée lors d’une Journée d’étude organisée par l’AND, représente un tournant majeur dans la gestion des déchets en Algérie. Sous le thème « Transformer les déchets en opportunités commerciales », cet événement s’est tenu en marge du salon international de la récupération et de la valorisation des déchets « REVADE » au Palais des expositions d’Alger.

    Farouk Guettafi, cadre à la direction de l’AND, explique que cette plateforme vise à mettre en relation les différents acteurs impliqués dans le recyclage, de manière à faciliter l’information sur l’offre et la demande de déchets recyclables, ainsi que sur leurs prix de vente et d’achat. L’idée sous-jacente est que « les déchets des uns peuvent devenir la matière première des autres, » favorisant ainsi l’émergence d’une économie circulaire en Algérie.

    Un Accès Ouvert à Tous les Acteurs

    La nouveauté de cette plateforme réside dans son accessibilité. Elle est ouverte à la fois aux générateurs de déchets, tels que les industriels, les commerçants, les artisans, et les collectivités, ainsi qu’aux entreprises actives dans la récupération, la transformation et la valorisation des déchets. Elle offre une opportunité sans précédent pour les acteurs de ces deux côtés de la chaîne de valorisation des déchets de collaborer de manière plus transparente et efficace.

    En plus de favoriser la mise en relation, la plateforme garantit également que les opérations de traitement des déchets sont conformes à la réglementation environnementale en vigueur. Elle permet aux générateurs de déchets de s’en défaire de manière responsable, tout en permettant aux récupérateurs et recycleurs de traiter directement avec les générateurs.

    Vers une Économie Verte

    La nouvelle plateforme s’inscrit dans le cadre de la numérisation du secteur de l’environnement en Algérie. Elle devrait contribuer au développement de l’économie verte en favorisant la réutilisation des ressources et en réduisant la pression sur les ressources naturelles. Cette approche innovante répond aux défis environnementaux et économiques auxquels l’Algérie est confrontée.

    Le directeur général de l’AND met en avant l’importance de cette plateforme numérique qui contribue à la traçabilité des opérations de recyclage. Elle permet de suivre les déchets depuis leur génération jusqu’à leur valorisation, tout en évitant les impacts négatifs sur l’environnement et la santé humaine. Cette transparence est essentielle pour construire la confiance dans la gestion des déchets.

    Intégrer le Secteur Informel

    Un des défis majeurs auxquels fait face l’Algérie est l’importante présence du secteur informel dans la gestion des déchets. La journée d’étude a souligné l’importance de mettre en place des mécanismes performants pour intégrer ce secteur au circuit formel. La numérisation de la gestion des déchets offre l’opportunité d’encadrer et de réglementer ce secteur, contribuant ainsi à l’amélioration globale de la gestion des déchets en Algérie.

    En outre, cette démarche s’inscrit dans la modernisation de la législation environnementale algérienne. Les nouveaux codes relatifs à la gestion des déchets, en vigueur depuis mai dernier, sont au nombre de 16 (contre 25 auparavant). Ils permettent une meilleure organisation de cette activité en fonction des types de déchets, tels que les métaux lourds, les déchets ménagers, et d’autres catégories. Cette révision était nécessaire pour clarifier la gestion des différents types de déchets et améliorer leur traitement.

    Un Long Chemin à Parcourir

    Cependant, des défis subsistent. Les statistiques de janvier 2023 montrent qu’il y avait 32 500 entreprises actives dans la gestion des déchets en Algérie, enregistrées avec les anciens codes au niveau du Centre national du registre de commerce (CNRC). Malgré les efforts déployés, seules 4 000 entreprises sont actuellement enregistrées avec les nouveaux codes en vigueur, selon les derniers chiffres du CNRC.

    Akila Boudraa, cadre à l’AND, appelle les entreprises inscrites avec les anciens codes à se mettre à jour et à adhérer aux nouvelles réglementations. Cela garantirait une transition plus fluide vers une gestion des déchets plus efficace et responsable.

    Une Avancée Cruciale

    La nouvelle plateforme électronique de la Bourse des déchets industriels en Algérie représente une avancée cruciale dans la gestion des déchets et la transition vers une économie circulaire et verte. Elle offre une opportunité sans précédent pour les acteurs du secteur de collaborer, de manière transparente et efficace, tout en respectant la réglementation environnementale.

    Cependant, le chemin à parcourir est encore long. L’intégration du secteur informel, la sensibilisation des entreprises aux nouvelles réglementations et la promotion de l’économie verte sont autant de défis à relever. Mais avec cette nouvelle plateforme, l’Algérie pose les bases d’une gestion des déchets plus responsable et d’une économie plus durable.

    La révolution verte algérienne est en marche, et la Bourse des déchets industriels en est un pilier central. Elle démontre l’engagement du pays envers un avenir plus propre et plus prospère, où les déchets ne sont plus un fardeau, mais une opportunité commerciale et environnementale.

    Article précédentRencontre au Sommet entre l’Algérie et la Russie : Les Enjeux de la Coopération Militaire
    Article suivantPLF 2024 : Les Coulisses de la Bataille Budgétaire à l’APN