L’Office algérien des céréales (OAIC) s’est procuré en début de semaine 150.000 tonnes de blé meunier d’origine optionnelle pour des embarquements en mai et juin, ont rapporté vendredi des exportateurs européens.

Le prix payé n’était pas disponible mais des traders ont estimé celui-ci entre 195 et moins de 205 euros et que la marchandise pourrait vraisemblablement provenir de France. L’OAIC avait lancé la semaine dernière un appel d’offres pour l’achat de 50.000 tonnes de blé meunier issues de la récolte 2008.

L’Algérie, secrète dans ses procédures d’achat qui peuvent être limitées à certaines maisons de négoce, avait déjà acheté fin février 300.000 tonnes de blé meunier autour de 195 dollars/tonne coût et fret pour des embarquements en mai et juin. Début mars, Alger a importé un peu plus de deux millions de tonnes de blé tendre français selon des chiffres publiés par le service des Douanes FREXPORT/BLE, soit trois fois plus que la saison dernière à la même époque.

Le pays a toutefois bénéficié de bonnes conditions météorologiques qui ont favorisé les semis et le développement des céréales et la production pourrait cette année augmenter à 4 millions de tonnes, a estimé au début du mois le département américain de l’Agriculture (USDA). Sur ce total, la production de blé tendre et blé dur pourrait atteindre 2,9 millions de tonnes, un niveau qui restera néanmoins inférieur aux besoins annuels de blé meunier du pays, ont souligné des traders.

Source : Reuters

Originally posted 2009-04-17 17:54:49.

Article précédent« L’assassinat de Maurice Audin, 57 ans de mensonge d’Etat »
Article suivantLPP/ Visitez sur Internet les chantiers avant de choisir le site