ministère des Affaires étrangères

L’Algérie a condamné, par un communiqué du ministère des Affaires étrangères et de la Communauté nationale, l’attentat terroriste qui a visé une station de relevage d’eau du canal de Suez en République arabe d’ Égypte , qui a fait de nombreux morts et blessés parmi les forces armées égyptiennes.

Le ministère des Affaires étrangères a présenté ses sincères condoléances aux familles des victimes et souhaité un prompt rétablissement aux blessés.

L’Algérie a également exprimé sa solidarité pleine et entière avec le gouvernement et le peuple de la République arabe sœur d’Égypte, affirmant son plein soutien aux efforts des autorités égyptiennes pour lutter contre le terrorisme.

L’État algérien a renouvelé son appel au renforcement des mécanismes de lutte contre le terrorisme aux niveaux régional et international afin d’assurer une réponse conjointe et efficace à ce fléau qui menace la paix et la sécurité internationales, ainsi qu’entrave les efforts de développement économique.

Il convient de noter que l’armée égyptienne a annoncé qu’elle avait déjoué une attaque terroriste contre une station de pompage d’eau à l’est du canal dans la région occidentale du Sinaï.

La chaîne Al-Arabiya a révélé que des sources militaires ont déclaré qu’un groupe d’éléments takfiri avait lancé l’attaque sur le point de montée d’eau à l’est du canal de Suez, à l’ouest du Sinaï.

Ces groupes ont été engagés et confrontés aux éléments chargés d’opérer sur le point concerné par l’attaque, qui s’est soldée par la mort d’un officier et de 10 militaires et la blessure de 5 personnes.

Pour rappel, le ministre des Affaires étrangères Ramtane Lamamra a appelé les ministres africains, plus tôt, à s’engager dans la nouvelle vision portée par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, en matière de lutte contre le terrorisme, qui consiste à adapter et à donner une plus grande impulsion à la divers mécanismes d’action africaine conjointe selon une approche qui tient compte des capacités que ce fléau a révélées à s’adapter, ainsi que la nécessité d’un travail continu pour tarir toutes ses sources de financement en formulant une stratégie continentale à cet effet.

Article précédentUne tentative américaine d’introduire « Israël » pour investir dans le désert algérien
Article suivantMinistre espagnol : On ne sait pas dans quelle mesure l’Algérie va augmenter les prix du gaz