blank

Arrêté hier juste avant la rupture du jeûne, l’emblématique figure du Hirak, Karim Tabbou, a fini par être relâché après 24 heures passées au commissariat de Châteauneuf (Alger). L’affaire n’est pas close pour autant, selon Saïd Salhi, vice-président de la Ligue Algérienne de Défense des Droits de l’Homme (LADDH).

« Karim Tabbou LIBERE a l’instant après une garde a vue de près de 24h », annonce la LADDH dans un communiqué posté sur sa page Facebook officielle, ajoutant qu’ « on ne connait toujours pas les motifs de cette arrestation ».

De son côté, Saïd Salhi, s’est exprimé à ce sujet en se disant « très content que Karim Tabbou regagne sa famille et ses enfants surtout à la veille de l’Aïd ». Il a, cependant, précisé que l’homme politique est convoqué « au même commissariat le 4 mai 2022 ».

Article précédentOfficiellement.. La FIFA clôt le dossier de l’Algérie
Article suivantIl vient de tirer sa révérence : le comédien Mohamed Hazim n’est plus