L’ambassadeur de Russie en Algérie : Nous sommes convenus d’accélérer les préparatifs de la visite du président Tebboune en Russie

0
Igor Belyaev
Advertisement

L’ambassadeur de Russie en Algérie, Igor Belyaev, a confirmé mercredi que l’Algérie et la Russie étaient convenues d’accélérer les préparatifs de la visite prochaine du président Abdelmadjid Tebboune en Russie.

Belyaev a déclaré lors d’une conférence de presse: « Nous avons convenu d’accélérer les préparatifs de la visite du président Tebboune en Russie pour signer un document stratégique alternatif à la déclaration de partenariat signée en 2001 ».

Les déclarations de Belyaev viennent confirmer ce que le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a dit précédemment : « La Russie et l’Algérie ont l’intention de signer un accord qui reflète la nouvelle qualité des relations bilatérales entre les deux pays ».

Concernant la « question sahraouie », l’ambassadeur de Russie en Algérie a déclaré : « Nos consultations se poursuivent avec l’Algérie sur les questions palestiniennes et sahariennes ».

Il a ajouté : Notre position appelle à la mise en œuvre des résolutions pertinentes de l’ONU, c’est donc le droit des peuples palestinien et sahraoui de déterminer leur propre destin.

S’agissant du dossier financier, l’ambassadeur de Russie a déclaré : « La présence française au Mali n’a pas apporté la sécurité et la stabilité dans ce pays, ajoutant qu’en retour, la présence russe au Mali a apporté des fruits tangibles sur la question de la sécurité et de la stabilité en quelques mois. . »

Belayev a souligné que « la présence française au Mali n’a abouti à aucun résultat et n’a pas apporté la sécurité et la stabilité au Mali ».

Il a également souligné que « la présence russe au Mali a apporté des fruits tangibles en termes de sécurité et de stabilité en quelques mois », notant également qu' »il y a un avenir prometteur pour les relations russes et financières ».

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a dénoncé la « mentalité coloniale » de la France et de l’Europe au Mali, lorsqu’il a reçu il y a quelques jours à Moscou son homologue malien Abdallah Diop.

Article précédentDe nouvelles précisions concernant le dossier LPP dans la capitale Alger
Article suivantDeux Algériens remportent le prix Maurice Audin de mathématiques 2022