Lancement d’une nouvelle plateforme numérique pour recevoir les plaintes des citoyens

0
plateforme numérique
Advertisement

Algerie: Dans moins d’un mois, une nouvelle plateforme électronique sera lancée pour recevoir les plaintes des citoyens, qui sera mise à la disposition des intérêts du médiateur de la République.

Le médiateur de la République, Ibrahim Mourad , a confirmé dans une déclaration à Channel One, que cette plateforme sera un lien entre les citoyens et les intérêts du médiateur de la République pour informer leurs préoccupations en temps opportun et en toute sécurité.

Mourad a déclaré : « Le président de la République Abdelmadjid Tebboune tient à rapprocher l’administration du citoyen et à assurer le suivi des plaintes des citoyens en toute transparence ».

Le médiateur de la République a expliqué que cette plateforme électronique, qui sera mise à la disposition de ses intérêts, permettra de recevoir et de traiter les préoccupations, pétitions et plaintes des citoyens, d’être une « interaction directe » entre le citoyen et la médiation de La république.

Mourad a ajouté que cette initiative confirme « le grand soin que le Président de la République attache à l’avancement du service public, en veillant à l’efficience et à l’efficacité des méthodes de gestion des affaires publiques et à la modernisation de l’administration ».

Elle « ouvre également la voie aux jeunes compétences algériennes pour mettre en avant leur créativité en la matière, et s’intégrer dans les efforts des pouvoirs publics pour éloigner la numérisation comme méthode de gestion des équipements publics et des administrations des méthodes traditionnelles ».

Le ministre de la Numérisation et des Statistiques, Hocine charhabeel, a également valorisé ce type de projets innovants, soulignant la volonté de son secteur à participer de manière « ferme et efficace », à toutes les initiatives visant à numériser les services publics, en coordination avec les secteurs concernés. .

Six projets ont concouru pour créer cette plateforme numérique, avec le premier lauréat, Djamal Chatouh, qui a déclaré à Radio Channel One que « cette plateforme prendra en charge les préoccupations et les plaintes des citoyens dans un délai maximum d’un mois ».

Article précédent« Des millions contre la normalisation » .. une campagne électronique pour soutenir la cause palestinienne
Article suivantRegardez .. une nouvelle vidéo de DJ Snake sur l’Algérie