Le conseiller du président français Emmanuel Macron participe au défilé militaire

0
Benjamin Stora
Advertisement

France Algerie: L’historien Benjamin Stora , conseiller du président français Emmanuel Macron, a participé au dossier de la mémoire commune avec l’Algérie, au défilé militaire algérien à l’occasion des années soixante de l’indépendance.

Des images diffusées depuis la tribune des invités ont révélé que Benjamin Stora faisait partie de la délégation officielle présente au défilé militaire de l’armée algérienne.

Le président français Emmanuel Macron avait choisi l’historien français d’origine algérienne, Benjamin Stora, comme chargé du dossier de la mémoire avec l’Algérie.

L’historien français Benjamin Stora a présenté son rapport sur le colonialisme français en Algérie au président Emmanuel Macron.

L’Elysée a indiqué que Stora avait remis officiellement à Emmanuel Macron son rapport sur les mémoires du colonialisme français et de la guerre de libération, qui comprenait des propositions pour parvenir à une nécessaire réconciliation algéro-française, près de 60 ans après la fin de la guerre. également être discuté.

La présidence française a ajouté que Benjamin Stora avait formulé plusieurs recommandations dans son rapport visant à parvenir à cette nécessaire réconciliation des mémoires, après avoir été chargé par le président français en juillet de dresser un inventaire juste et précis des crimes commis par la France pendant la période de sa la colonisation.

L’Elysée explique que l’objectif de la mission Stora est de dresser un état des lieux précis pour examiner ces questions liées à l’histoire des deux pays, après l’accord entre Macron et Tebboune, dans lequel un représentant de chaque pays a été nommé, comme Abdel Majid Chikhi, historien et conseiller du président de la République chargé de la mémoire, sera présent côté algérien.

L’Algérie a considéré le rapport de l’historien français Benjamin Stora sur le dossier de la mémoire, qu’il a remis au président français, comme « un rapport inexistant ».

Le conseiller du président de la République, chargé du dossier de la mémoire nationale, Abdelmajid chikhi, a déclaré dans l’émission El-Bakia diffusée sur Al-Jazeera que « le rapport de Stora est un rapport français demandé par un chef d’Etat d’un de ses concitoyens pour calmer les pensées.

Les relations franco-algériennes ont récemment été tendues, sur fond de déclarations insultantes du président français Emmanuel Macron, qui a déclaré que l’Algérie n’existait pas en tant que nation avant le colonialisme français.

Dans le contexte de l’escalade, l’Algérie a rappelé son ambassadeur à Paris, pour protester contre les déclarations de Macron.

Dans un contexte d’apaisement de la situation, les relations algéro-françaises ont commencé à connaître une nouvelle voie d’apaisement, notamment après le message de Tebboune à Macron à l’occasion de sa réélection, puis la diplomatie téléphonique a suivi.

Le président Emmanuel Macron a adressé un message de félicitations au président Abdelmadjid Tebboune, à l’occasion du 60e anniversaire de l’indépendance de l’Algérie.

Article précédentL’Algérie accuse Washington d’être à l’origine du refus des EAU de nommer Boukadoum comme envoyé de l’ONU en Libye
Article suivantL’Espagne saisit des sous-marins marocains transportant de grandes quantités de drogue