Le chef de la diplomatie française mènera une visite à Alger ce mercredi pour tenter de relancer les relations entre l’Algérie et la France et les faire sortir de la zone de turbulence dans laquelle les a plongé le président Macron avec ces propos sur le pouvoir politique en Algérie et surtout sur la nation algérienne avant la colonisation.

Il s’agit donc, d’une « visite de travail, d’évaluation et de relance des relations », a indiqué le ministère français des Affaires étrangères, précisant que Le Drian rencontrera son homologue algérien Ramtane Lamamra ainsi que le président Tebboune.

Cette visite intervient un peu plus d’un mois après les propos du président Macron qui avait qualifié le système politique en Algérie de « politico-militaire » et qui avait également récusé l’existence d’une nation algérienne avant la venue du colonialisme français.

Après un mois de fortes tentions marqué par de multiples déclarations d’officiels Algériens ayant condamné les propos d’Emmanuel Macron, les rapports entre les eux pays se sont remis sur la voie de l’apaisement, notamment après les déclarations du président Tebboune qui avait prédit, fin novembre, «un retour à la normale» des relations entre l’Algérie et la France, à condition qu’elles se fassent sur une base d’«égal à égal»