Le Makhzen tisse des « scénarios imaginaires » autour de la médiation française entre l’Algérie, le Maroc et l’Espagne

0
Emmanuel Macron
Advertisement

A l’approche de la date de la visite du président français Emmanuel Macron en Algérie, la machine de propagande du Makhzen a commencé à tisser des scénarios hollywoodiens autour d’un projet de médiation que le président français présentera lors de sa visite en Algérie, dans le but de tenir un sommet franco-hispano-marocain pour surmonter les différences.

Par ailleurs, les médias marocains promeuvent la pression européenne sur l’Algérie, à travers le président français, pour relancer le gazoduc Maghreb-Europe, dans le but d’approvisionner l’Europe en gaz algérien.

Ces rumeurs ne peuvent être qualifiées que de fausse propagande pratiquée par les médias marocains, à la demande du Makhzen. Cela tient à plusieurs raisons particulières, dont la nature des relations algéro-françaises d’une part, et la nature des relations franco-marocaines d’autre part.

La visite de Macron en Algérie se concentrera exclusivement sur la reconstruction des relations bilatérales algéro-françaises, qui ont traversé une période de stagnation. A ce titre, le dossier du rétablissement de la confiance dans les relations entre l’Algérie et Paris, dans le cadre du respect mutuel de la souveraineté de chaque pays, et conformément au principe d’égalité, a été inscrit parmi les priorités des deux parties lors de cette visite. .

A travers ce dossier, il apparaît clairement que Paris cherche avant tout à restaurer les relations algéro-françaises dans les chemins de fer, et ne cherche pas à mettre le nez dans un dossier dans lequel les autorités algériennes ont pris leur décision en toute souveraineté, que ce soit concernant les relations avec l’Espagne, ou le gazoduc Maghreb-Europe.

Quant à la médiation de Paris ou aux informations qui circulent sur les quadripartites entre la France, le Maroc, l’Algérie et l’Espagne, elles ne peuvent être que de la fabrication de certains médias bien connus au Maroc, qui distribuaient le rôle de la médiation à plusieurs pays, comme ce fut le cas avec le Royaume d’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis.

Revenant sur le dossier du redémarrage du gazoduc Maghreb-Europe promu par les médias marocains, cette question ne sera pas à l’ordre du jour de la visite de Macron, étant donné qu’elle n’est pas une priorité pour Paris, en raison de la tension qui caractérise les relations franco-marocaines. , qui traversent leurs pires périodes, depuis le scandale Pegasus et les déboires qui ont résulté.

Le rapprochement marocain avec l’entité sioniste n’a pas non plus été tenté par Paris, notamment en ce qui concerne les intérêts de la France en Afrique, où l’entité cherche à concurrencer Paris avec l’aide de son nouvel allié : le régime marocain.

Dans sa première réponse à ce rapprochement, Paris a décidé de réduire le nombre de visas pour les Marocains et a refusé d’en accorder à un grand nombre de ministres et hauts fonctionnaires du gouvernement marocain.

La presse marocaine a également évoqué cette semaine une grande tension dans les relations avec la France, citant des sources diplomatiques marocaines, la disparition de l’ambassadrice de France à Rabat, Hélène Le Gal, qui a quitté le Royaume pour des raisons inconnues.

L’agacement français face au rapprochement du Maroc avec l’entité sioniste contraste avec l’inquiétude de Rabat quant au retour des relations algéro-françaises à leur état normal, alors que Rabat accuse Paris de favoriser l’Algérie par rapport au Maroc, ce qui a aggravé les relations franco-marocaines.

Paris cherche à redonner de la chaleur à ses relations avec l’Algérie, et les relations franco-marocaines tendues, en plus du rapprochement sioniste-marocain, font partie des raisons qui n’inciteront pas le président français Emmanuel Macron à proposer une quelconque médiation telle que promue par les médias du Makhzen.

Article précédentLa Russie révèle « la partie impliquée » dans l’assassinat de la fille du philosophe Alexandre Douguine
Article suivantMilan Ac – Atalanta: Un super but d’Ismail Bennacer