Des jeûneurs qui observent des mauvaises habitudes alimentaires, des malades chroniques, majoritairement des diabétiques qui observent le jeûne contre l’avis de leurs médecins et des citoyens qui ne respectent pas les recommandations des spécialistes en cette période de canicule, voilà les cas les plus fréquents au niveau des urgences médicales de l’hôpital Mustapha Bacha d’Alger en ce Ramadhan.  

Après la rupture du jeûne, les urgences médicales des hôpitaux sont prises d’assaut par des citoyens présentant, fréquemment, les mêmes symptômes. Des jeûneurs observant de mauvaises habitudes alimentaires, des malades chroniques, majoritairement des diabétiques, qui observent le jeûne contre l’avis de leurs médecins et des citoyens qui ne respectent pas les recommandations des spécialistes en cette période de canicule, voici les catégories qu’accueillent depuis le début du mois sacré les urgences des hôpitaux.

Dans une déclaration à l’APS, le Pr Salmi Amine, chef de l’Unité d’hospitalisation de courte durée au niveau du CHU Mustapha Bacha, a affirmé que le plus grand nombre d’admis est recensé peu après le f’tour. « Il s’agit souvent de personnes présentant les mêmes symptômes, qui ont de très mauvaises habitudes alimentaires ou des malades chroniques, notamment des diabétiques et des hypertendus, qui s’obstinent à observer le jeûne, en dépit de la mise en garde de leur médecin traitant et parfois même sans avis médical », a-t-il noté.

Déplorant l’attitude dangereuse de certains patients qui refusent de se plier à l’avis médical, le spécialiste a affirmé que « même les malades autorisés à jeûner sont appelés à respecter les recommandations pour éviter d’éventuelles complications pouvant être préjudiciables pour leur santé ». Le professeur Salmi a souligné que les urgences sont inondées de patients juste après la rupture du jeûne, contrairement à la matinée qui connaît une faible affluence.

Concernant les dispositifs mis en place au niveau des urgences médicales pour faire face à la canicule qui durera jusqu’à vendredi prochain, Pr Salmi a précisé que les citoyens ont respecté les directives des spécialistes, puisque seulement 10 cas liés à la chaleur ont été enregistré au niveau du CHU Mustapha depuis le début de la vague de chaleur. Rappelant les instructions à suivre en pareille période pour éviter toutes complications, notamment l’insolation pour les personnes âgées et les enfants, le spécialiste a appelé à éviter de sortir de la maison la matinée et l’après-midi jusqu’à 17 heures, sauf en cas de nécessité absolue.

Nourhane S. 

Originally posted 2015-06-30 12:56:37.

Article précédentAPN / le conseil constitutionnel rejette l’élection de Zakaria Bouguettaya
Article suivantAlgérie : comment stabiliser les prix des viandes blanches ?