Le secrétaire général de l’Opep salue le rôle « efficace » de l’Algérie sur le marché pétrolier

0
OPEC
Advertisement

Algerie: Le nouveau secrétaire général de l’Organisation des pays producteurs de pétrole « Opep » Haitham Al-Ghais a salué le rôle « grand et constructif » de l’Algérie face aux crises que le marché pétrolier a connues.

Al-Ghais a déclaré à la télévision algérienne, dans sa première déclaration aux médias : « L’histoire témoigne du grand rôle de l’Algérie dans la direction et la conduite des travaux de l’OPEP ».

Al-Ghaid a cité dans son discours la tenue du premier sommet des chefs d’Etats membres de l’Opep en Algérie en 1975, et l’accord d’Oran en 2008 après l’effondrement des prix de l’or noir.

Le responsable koweïtien a également estimé que la première pierre angulaire de l’accord « OPEP + » en cours remonte à la réunion de l’organisation en Algérie en septembre 2016.

 

 

Al-Ghais a souligné que l’Algérie « est un membre très efficace de l’OPEP, et qu’elle a posé la première pierre de l’accord OPEP +, qui récolte actuellement ses fruits en tant que pays producteurs, et même pays consommateurs ».

Concernant l’impact attendu de l’Algérie pour rétablir l’équilibre des marchés pétroliers, Al-Ghais a déclaré : « Les marchés traversent actuellement de fortes fluctuations, et nous ne sommes pas encore sortis des répercussions de l’épidémie de Corona. Le rôle de l’Algérie, comme d’habitude, sera de contribuer de manière constructive à soutenir le dialogue entre les producteurs.

La réunion « OPEP+ »: une nouvelle hausse « attendue » de la production de pétrole

Le mercredi 3 août, le ministre de l’Énergie et des Mines, Mohamed Arkab, participera, via une conférence vidéo, aux travaux de la 31e réunion ministérielle du groupe « OPEP + », où il attend l’approbation du une nouvelle augmentation de la production de pétrole.

Le groupe « OPEP + » comprend 13 pays de l’Organisation des producteurs de pétrole et 10 pays extérieurs à l’organisation, et il se réunit mensuellement pour étudier les conditions du marché mondial du pétrole.

Selon un communiqué du ministère, la 31e réunion de « l’OPEP+ » sera précédée de la 43e réunion du Comité ministériel conjoint de suivi, qui devra évaluer l’état du marché international du pétrole et ses perspectives à court terme.

La même réunion abordera également l’évaluation du niveau de respect des obligations liées à la production des pays de la déclaration de coopération pour le mois de juin 2022.

La dernière réunion de « l’OPEP+ » a convenu d’augmenter la production au cours des mois de juillet et août passés, de 648 000 barils par jour, au lieu des 432 000 barils précédemment prévus.

Depuis août 2021, les parties « OPEP + » s’emploient à amender l’accord de réduction de production, en augmentant de 0,4 million de barils par jour leur production totale. L’accord court jusqu’à fin 2022.

Article précédent10 ans de prison pour Tahar Khaoua, avec confiscation de tous les biens et avoirs
Article suivantLe mufti de la Normalisation, Abdelilah Benkiran, se consacre à la « prédication électronique »