L’Espagne envoie un navire militaire à la frontière avec le Maroc pour surveiller les côtes de Melilla

    0
    navire militaire à la frontière avec le Maroc pour surveiller les côtes de Melilla

    Maroc Espagne: Selon le site Internet espagnol « ABC », le commandement militaire espagnol a l’intention d’envoyer un navire militaire près de la ville de Melilla pour assurer une surveillance 24 heures sur 24 des côtes de la région.

    Cette mesure est la première du genre et a une grande symbolique pour la ville qui est sous juridiction espagnole, en accord avec le Maroc, en tant que zone frontalière officielle et centre de transit douanier entre les deux pays.

    Le navire militaire international, d’une longueur d’environ 31 mètres, accostera dans les eaux maritimes de la zone d’Alboran, qui est sous juridiction espagnole dans la ville de Melilla, et comprend un équipage naval de dix marins. Le navire de guerre contient une mitrailleuse de calibre 12,70 (Kord) comme arme principale. Madrid utilise des navires de guerre comme prétextes pour menacer l’entrepôt en cas de relations tendues entre les deux pays.

    Cette mesure rappelle l’utilisation de forces militaires par l’Espagne lors de la crise secrète de l’immigration que la ville de Ceuta a connue il y a des mois. Le déploiement des forces militaires vise à renforcer les systèmes de protection des intérêts maritimes nationaux espagnols ainsi que de contrôler les zones maritimes souveraines espagnoles.

    Il est important de souligner que ce n’est pas la première fois que l’armée espagnole a recours au déploiement de ses forces sur ses territoires maritimes. Les dirigeants militaires espagnols avaient déjà publié en janvier 2022 des photos de navires militaires et effectué des gros plans de l’un de ses canons pour surveiller son territoire eaux, au milieu d’une crise aiguë entre Madrid et Rabat liée aux îles Jafariya.

    Le navire militaire espagnol sera intégré à l’équipage du navire de guerre espagnol dans le but de protéger les intérêts maritimes nationaux espagnols et de contrôler les zones maritimes souveraines espagnoles. Cependant, il reste à savoir si cette mesure va avoir un impact sur les relations entre l’Espagne et le Maroc.

    Article précédentEmmanuel Macron accuse des partis français d’entraver les relations avec l’Algérie
    Article suivantLe président kenyan reçoit les lettres de créance de l’ambassadeur sahraoui, marquant un soutien à l’indépendance du Sahara occidental