L’industrie automobile en Algérie suscite l’intérêt des Coréens

0
industrie automobile
Advertisement

Algérie Corée du Sud: Le ministre de l’Industrie, Ahmed Zghdar, a récemment révélé que la nouvelle loi sur les investissements ouvrira les portes à de grandes entreprises dans le domaine de l’automobile et des tracteurs.

Les déclarations du ministre interviennent à un moment où ce dossier longtemps sous clé est connu pour stagner.

A cet égard, des sources médiatiques ont évoqué l’intérêt des Coréens pour l’industrie automobile algérienne.

Des sources bien informées ont révélé que l’ambassadeur sud-coréen, accompagné d’une délégation de haut niveau, visitera la nouvelle usine automobile dans la Wilaya de Batna.

Selon les mêmes sources, cette visite intervient dans le but de bénéficier de la nouvelle loi sur les investissements , qui offre d’importants privilèges aux partenaires étrangers.

La même autorité a souligné la volonté des Coréens d’incarner une véritable industrie en Algérie en s’appuyant sur les dernières technologies, ce qui pourra être réalisé après cette importante visite.

Evoquant les partenariats algériens étrangers dans ce domaine, le ministre de l’Industrie a souligné que le taux d’intégration lié à l’industrie automobile serait très élevé.

Concernant la nouvelle loi sur les investissements, Ahmed Zghdar a souligné que le nouveau cadre juridique inclus dans la loi sur les investissements assure un processus d’évaluation et de contrôle de la conformité des lignes et des équipements de production avant leur importation.

Il comprend également le suivi à distance du processus d’importation des lignes et équipements renouvelés, c’est-à-dire l’obligation pour le client de présenter une attestation d’entrée dans la profession et d’exploitation de la ligne.

Article précédentPour leur accession en ligne 1 : l’USM Khenchela et le Mouloudia d’El Bayadh récompensés par Tebboune
Article suivantVariole du singe : 257 cas dans 23 pays