Dorénavant, les agriculteurs pourront vendre leur production aux consommateurs, sans passer par le circuit traditionnel dont le fonctionnement a fini par être corrompu par la spéculation.

Le ministère du Commerce annonce dans un communiqué publié hier samedi, que les agriculteurs ont été autorisés à vendre leur production sur les marchés de gros, de détail et directement au consommateur  sans avoir à fournir de document particulier.

Cette décision qui s’inscrit « dans le cadre des efforts entrepris par le ministère pour réguler, contrôler les marchés et poursuivre les opérations de lutte contre toute forme de spéculation », entre en vigueur ce dimanche 5 septembre, précise la même source.

Article précédentAlgérie : création d’une fondation pour la reconnaissance des crimes coloniaux
Article suivantEmbouteillages et trafic routier/ Ce que les Espagnols ont proposé à Alger pour mettre fin à ce calvaire