Le ministère du Commerce a mené,  à la fin de l’année écoulée, une enquête concernant le marché automobile. S’étalant sur une période de deux mois, entre septembre et octobre 2015, l’enquête a  établi l’existence de 751 opérateurs dans le secteur, dont 73 concessionnaires et 678 distributeurs et revendeurs. De nombreuses infractions ont été relevées.

Les directions du commerce, régionales et wilayale,s ont recensé, durant cette période, 30 infractions dont le plus grand nombre a été commis à Oran (10 infractions) et Batna (7), rapporte l’APS. «Ces infractions sont liées à la garantie, au défaut d’information sur  les conditions de vente, à l’augmentation des prix -différence entre la valeur  mentionnée sur le bon de commande et celle mentionnée sur la facture délivrée-, aux pratiques contractuelles abusives et au refus délibéré de concessionnaires de répondre aux convocations (opposition au contrôle)», indique le ministère du Commerce.

Par ailleurs, 88 plaintes de clients ont été déposées auprès des différentes directions de commerce. En haut du tableau il y a Alger avec 32 plaintes et Oran avec 30. «Les plaintes concernent le non respect du délai de livraison et des termes de la commande ainsi que des clauses du contrat de vente, le non établissement de certificats de garantie et la non délivrance de documents administratifs (carte jaune…)», ajoute-t-on de même source.

Le ministère du Commerce note que ce bilan reste «insuffisant» puisque certaines directions ne lui ont pas transmis toutes les informations nécessaires.

Par ailleurs, les directions du commerce ont émis quelques observations censées améliorer la situation du secteur et surtout protéger d’avantage les clients. Il est question, entre autres, de la création d’une commission mixte entre les ministères du Commerce, des Finances et de l’Industrie pour contrôler au mieux le secteur.

Elyas Nour

Originally posted 2016-02-08 17:10:46.

Article précédentL’Opep devrait opter pour un maintien de sa production
Article suivantAlgérie-Corée : un renforcement de la coopération dans l’Hydraulique