blank

Au moment où celui-ci devait reculer à cause d’une diminution de la demande, le prix du baril a bondi pour atteindre des niveaux jamais atteints depuis 2014. Les tensions entre la Russie et l’Ukraine exacerbées par le discours de Vladimir Poutine hier ont fait vaciller les marchés.   

Les prix du pétrole ont dépassé les 98 dollars le baril, et ce, pour la première fois depuis septembre 2014. Il faut dire que le président russe y est pour beaucoup.

Dans une allocution prononcée hier, Vladimir Poutine a reconnu l’indépendance des territoires séparatistes de Donetsk et de Louhansk en Ukraine, ce qui a fait l’effet d’une bombe.

Affolés par les conséquences pouvant découler de cette annonce, les marchés pétroliers se sont enflammés instantanément, propulsant le West Texas Intermediate à 95,28 dollars le baril, réalisant ainsi une hausse de 4,62 %, alors que le Brent s’est échangé à 98,69 dollars le baril, marquant une hausse de 3,46%.

Les tensions géopolitiques entre la Russie et les pays de l’OTAN pourraient donner lieu à des sanctions économiques sur la Russie et dont l’impact immédiat serait, inévitablement, une augmentation des prix du baril qui pourrait grimper au-dessus de la barre symbolique des 100 dollars.

Article précédentBrest / Youcef Belaïli ciblé par des injures racistes
Article suivantTroisième anniversaire du Hirak / des arrestations dans plusieurs villes du pays