Mohamed Raouraoua, le président de la fédération algérienne, ne veut pas remettre de l’huile sur le feu avant la demi-finale de la CAN entre son équipe et l’Egypte, mais il accuse toujours son homologue égyptien d’avoir mis le feu aux poudres lors du match au Caire.

A l’occasion du match retour des qualifications pour le Mondial 2010, le bus des Verts avait été attaqué. «Sur les trois rencontres de qualification face à l’Egypte, il ne s’est rien passé sur le terrain. Je n’ai pas changé de position par rapport à ce qui s’est produit au Caire. Le seul responsable du caillasse qui s’est passé là-bas est le président de la fédération égyptienne, M. Samir Zaher. De toute façon, cette affaire sera réglée le 22 février par la FIFA. Là, on saura qui est le coupable et qui est la victime», a prévenu le patron de la FAF.

Entretien audio (RMC 26 01 2010)

RAF