La mère du petit Said Chetoune est désemparée. Son fils, placé dans un centre de protection de l’enfance à Bordj Bou Arreridj il y a une semaine, refuse de manger et son état de santé s’est dégradé selon elle. Dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, elle a lancé un cri de dresse.  

« Mon fils est en train de souffrir dans ce centre. Il ne mange pas et il ne boit pas. (…)  libérez-le. Il n’a fait que participer au Hirak à l’instar des autres jeunes. (…) C’est de la Hogra », a-t-elle dénoncé.

Il convient de rappeler que Saïd Chetouane a été arrêté lors d’une tentative de marche à Alger le 3 avril dernier, Saïd Chetouane a accusé des policiers de lui avoir fait subir des « sévices » sexuels. Le lendemain, la sûreté d’Alger a réagi dans un communiqué indiquant avoir informé le procureur de la République qui, de son côté, a ordonné l’ouverture d’une enquête.

Deux jours plus tard,  le procureur général près la Cour d’Alger, Sid Ahmed Mourad, a indiqué, lors d’un point de presse, que le garçon n’avait pas subi d’« acte contre-nature. »

Le 27 avril dernier,le juge des mineurs près le tribunal de Sidi M’hamed a ordonné le placement de l’adolescent âgé de 15 ans, dans un centre de protection de l’enfance.