L’ancien député, Amran Aït Hamouda dit Nordine, a été placé, hier dimanche, sous mandat de dépôt, après avoir été présenté devant le procureur de la République puis le juge d’instruction près le tribunal de Sidi M’hamed, d’Alger. 

Le fils du héros de la guerre d’indépendance, le colonel Amirouche, est poursuivi pour « atteinte aux symboles de la nation et de la révolution », « offense à un ancien président » et « incitation à la haine et à la discrimination raciale », ont indiqué ses avocats.

Il convient de rappeler que Nordine Aït Hamouda a été arrêté samedi, à Béjaïa, après avoir animé une conférence-débat sous le thème de l’histoire et manipulation au sein du mouvement national”, dans le café littéraire de Tichy.

Rappelons que cette affaire intervient suite aux propos tenus il y a quelques jours par Ait Hamouda sur un plateau de la chaine El Hayat, où il avait créé la polémique en qualifiant l’Émir Abdelkader et d’autres figures du mouvement national et de la Révolution, telles que Messali El-Hadj et Houari Boumediène, de « traîtres ».