L’Arabie saoudite s’est dite prompte à normaliser ses relations diplomatiques avec Israël, dans le cas où cette dernière consentirait à remplir une seule condition.

Dans une interview accordée au journal saoudien « Arab News Daily« , le représentant permanent du royaume auprès des Nations unies, Abdallah Al-Mouallimi, a déclaré que Riyad est disposée à normaliser ses relations avec Israël sur la base de l’initiative de paix arabe de 2002.

Le diplomate a expliqué que l’Arabie Saoudite était attachée à l’initiative arabe pour la paix, qui appelle à la fin de l’occupation israélienne de tous les territoires arabes occupés en 1967 et à la création d’un État palestinien indépendant avec Jérusalem-Est comme capitale.

Il s’agit, selon lui, de la seule condition posée par le royaume pour la reconnaissance définitive de l’État d’Israël comme État, « non seulement par l’Arabie saoudite, mais aussi par l’ensemble du monde musulman, les 57 pays de l’Organisation de la coopération islamique. »