Nouveau cahier des charges prêt en novembre: Retour des usines de montage d’électroménager

0
électroménager
Advertisement

Algérie: Un nouveau cahier des charges pour l’installation, le montage et la fabrication d’équipements électroniques et électriques devrait être publié avant la fin du mois de novembre prochain.

Ce cahier des charges permettra la résurrection de 20 usines locales et le retour de cette division qui a fermées ces dernières années, à la production et à l’exportation.

Le dossier des cahiers des charges pour l’installation et la fabrication des équipements électriques est sur la table du ministère de l’Industrie, qui a rencontré 20 producteurs à 3 reprises depuis le début de l’année, pour préparer les hubs au retour des usines, avant de publier la version finale du cahier des charges, qui devrait être prête en novembre prochain.

Les concessionnaires s’apprêtent à relancer l’activité de fabrication et d’installation de ces équipements localement avec une taxe douanière réduite, puisque cette redevance équivaut aujourd’hui à 30 %, et les concessionnaires demandent qu’elle soit limitée à 5 %, des facilités plus importantes étant accordées aux les concessionnaires locaux du secteur qui rejettent le cahier des charges actuel, qui n’a pas été mis en œuvre en raison des obstacles et difficultés qu’il comportait et des erreurs qu’il contenait dans le calcul du taux d’intégration – selon les membres de l’Association nationale des producteurs d’équipements électriques -.

Un membre de l’Association des producteurs confirme que les prix des équipements électriques et électroniques ont connu une forte augmentation ces derniers mois, s’élevant à 50% par rapport à l’année 2018 pour la télévision et les réfrigérateurs, et les dépassant pour les autres équipements, en raison de la fermeture constatée par cette division, qui compte aujourd’hui 20 concessionnaires, après en avoir réuni 49 auparavant. Une entreprise spécialisée dans l’installation et le montage.

En outre, les taxes élevées auxquelles sont confrontés les producteurs ont conduit un grand nombre d’entre eux à arrêter leur activité et à migrer vers d’autres secteurs, et le porte-parole a ajouté : « Sur les 20 membres de l’Association des producteurs, seuls 10 continuent à travailler dans une filière programmatique ». et de manière sérieuse, tandis que les autres ne peuvent pas être considérés comme des producteurs permanents.

L’une des raisons de la hausse du prix des équipements électriques et électroniques localement, selon la même source, était la hausse du prix de la matière première sur le marché international et les prix élevés du fret et du transport maritime, qui ont doublé 4 fois et plus, car le prix du transport d’un conteneur équivalait auparavant à 3000 dollars et dépasse aujourd’hui 12 mille dollars, ainsi que la pénurie de conteneurs et une baisse de La valeur du dinar par rapport au dollar et à l’euro, et la source confirmé : « Malgré la hausse sans précédent des prix, le prix des équipements électriques domestiques assemblés et installés localement était et est toujours moins cher que ceux importés de l’étranger entièrement. »

Les producteurs d’équipements électriques et électroniques ont fait face à des conditions difficiles et compliquées après le mouvement du 22 février 2019, notamment après l’explosion du scandale de l’assemblage automobile, qui a connu un bond important dans les premières années de son activité vers zéro.

Le porte-parole a ajouté : « Nous espérons que le nouveau cahier des charges réglementant l’activité sortira aujourd’hui au plus vite et que ce ne sera pas fin novembre prochain comme limite maximale pour que les usines reprennent la production comme avant la fin de l’année ». l’année en cours. » Il a conclu son allocution en disant : « Surtout que le président de la République, Abdelmadjid Tebboune a précédemment confirmé que 2022 sera une année d’économie par excellence.

Article précédentFootball: Adam Zarkan fait gagner Charleroi
Article suivantFrance-Algérie: 5 dossiers importants attendent Macron lors de sa visite en Algérie le 25 août