L’armée israélienne a bombardé ce, dimanche, la maison de Yahya Sinouar, chef du Hamas pour la bande de Gaza. Cette attaque, qui s’inscrit dans une dynamique d’escalade, a été effectuée quelques heures avant une réunion du Conseil de sécurité de l’ONU.

Cependant, on ne sait toujours pas si le leader du Mamas a succombé à ce raid aérien mené dans une enclave surpeuplée, plongée dans la pauvreté.

Cette frappe est intervenue au lendemain de bombardements à Gaza ayant fauché la vie d’enfants et pulvérisé les locaux de médias internationaux.

Depuis le début de l’agression israélienne lundi, près de 170 Palestiniens, ont été tuées.

Article précédentL’armée algérienne a retrouvé et détruit le campement où Hervé Gourdel a été décapité
Article suivantRépression du Hirak / le parti des travailleurs condamne énergiquement