Le coordinateur national du parti de l’Union Démocratique et Sociale (UDS) non agréé, Karim Tabbou a été placé hier mercredi en garde à vue au commissariat de Château-neuf à Alger, en attendant sa présentation devant le procureur de la République.

Karim Tabbou s’était rendu à ce commissariat de la capitale après avoir reçu une convocation suite à la plainte déposée mardi contre lui par le président du Conseil national des droits de l’homme (CNDH), Bouzid Lazhari, a indiqué le Comité national pour la libération des détenus (CNLD).

« En sortant du commissariat de Château-neuf, Karim Tabbou découvre qu’il a oublié un document le concernant, et quand à son retour pour le récupérer il a été retenu au commissariat », précise le CNLD.