Pommes de Terre : L’Algérie se Prépare à Stabiliser les Prix

    0
    Pommes de Terre en Abondance : L'Algérie se Prépare à Stabiliser les Prix

    Dans le monde de l’agriculture et de l’alimentation, les pommes de terre occupent une place de choix. En Algérie, où ce tubercule est un aliment de base, un stock stratégique de plus de 130 000 tonnes a été constitué. Le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Mohamed Abdelhafid Henni, a récemment évoqué la stabilité des prix sur les marchés et la stratégie de régulation mise en place. Découvrons en détail comment ce stock de pommes de terre est devenu un outil essentiel pour garantir la sécurité alimentaire et le bien-être de la population.

    Un Stock Stratégique Essentiel

    L’Algérie, comme de nombreux autres pays, considère la pomme de terre comme un aliment de base incontournable dans l’alimentation quotidienne. C’est pourquoi le pays a mis en place un stock stratégique de pommes de terre, qui s’élève à plus de 130 000 tonnes. Cette réserve impressionnante est conçue pour jouer un rôle essentiel dans la stabilité des prix et la sécurité alimentaire.

    Le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Mohamed Abdelhafid Henni, a souligné l’importance de ce stock stratégique lors d’une séance plénière au Conseil de la nation. Il a expliqué que ce stock servirait de régulateur sur le marché, intervenant en cas de besoin pour éviter des hausses excessives des prix.

    Une Réponse aux Fluctuations de Prix

    L’Algérie a récemment fait face à des fluctuations importantes des prix de la pomme de terre. Pour faire face à cette situation, le ministère de l’Agriculture a décidé de déstocker des quantités supplémentaires. Cette intervention a pour objectif de maintenir des prix raisonnables et accessibles pour la population.

    L’Office national interprofessionnel des légumes et des viandes (ONILEV) a été chargé de superviser l’opération de déstockage, qui a débuté en novembre avec 30 000 tonnes de pommes de terre destinées à la consommation. Cette initiative montre l’engagement du gouvernement à prendre des mesures concrètes pour protéger le pouvoir d’achat des citoyens.

    Des Prix Sous Contrôle

    La fluctuation des prix de la pomme de terre en Algérie a été observée de près. Selon la mercuriale quotidienne des prix publiée par le ministère de l’Agriculture et du Développement rural, les prix de la pomme de terre ont varié entre 69 et 84 DA (69 et 84 dinars algériens) par kilogramme en novembre dernier, avec une moyenne de 76 DA par kilogramme.

    Un mois auparavant, en octobre, les prix avaient atteint un minimum de 60 DA et un maximum de 73 DA par kilogramme, avec une moyenne de 66 DA par kilogramme. Ces données montrent la volatilité des prix et la nécessité d’une intervention régulatrice pour maintenir la stabilité.

    La Sécurité Alimentaire en Première Ligne

    La stabilité des prix de la pomme de terre ne concerne pas seulement l’économie, mais aussi la sécurité alimentaire de la population. En tant que source importante de glucides, de vitamines et de minéraux, la pomme de terre est un aliment de base pour de nombreuses familles en Algérie.

    La constitution d’un stock stratégique de pommes de terre permet de garantir un approvisionnement constant de ce produit essentiel. Elle évite les pénuries et les hausses brutales des prix qui pourraient avoir un impact négatif sur la vie quotidienne des Algériens.

    Garantir l’Accès à un Aliment de Base

    La gestion des stocks de pommes de terre en Algérie illustre l’importance de la sécurité alimentaire et de la stabilité des prix pour le bien-être de la population. Les fluctuations des prix de ce tubercule peuvent avoir un impact significatif sur les budgets familiaux, et c’est pourquoi le gouvernement a pris des mesures pour réguler le marché.

    Le stock stratégique de plus de 130 000 tonnes de pommes de terre devient ainsi un atout majeur pour garantir l’accès à cet aliment de base pour tous les citoyens. Il incarne la volonté de l’Algérie de préserver la qualité de vie de sa population et de maintenir la stabilité économique, même face aux défis alimentaires.

    Article précédentJénine : Nuit d’Horreur sous le Siège Israélien
    Article suivantAlgérie : La Lutte Contre la Corruption Passe au Numérique