Teresa Ribera

La troisième vice-présidente et ministre espagnole de la Transition écologique et du Défi démographique, Teresa Ribera, effectue, ce mercredi, une visite de travail en Algérie pour s’entretenir avec les autorités algériennes afin de garantir la continuité de l’approvisionnement en gaz. La cessation des approvisionnements via le gazoduc Maghreb- Europe (GME) après la fin du contrat fin octobre, coïncidant avec la rupture des relations diplomatiques entre l’Algérie et le Maroc d’où ce gazoduc transite se pose désormais comme une évidence.   

La visite de l’officielle espagnole s’inscrit donc dans un contexte de crise entre les deux pays voisins. L’Espagne redoute que les conséquences de cette crise se répercutent sur ses importations en gaz, dont la moitié est assurée par l’Algérie.

Les entretiens entre la ministre espagnole et les autorités algériennes tourneront essentiellement autour du dossier du gaz, a souligné la presse espagnole ce mercredi, soulignant que la visite de Teresa Ribera est la troisième du genre en seulement un mois, après celle effectuée le 30 septembre dernier par le ministre espagnol de l’Énergie Jose Manuel Alvares.