Première réponse de l’Espagne à la décision de l’Algérie de suspendre le traité de coopération bilatérale

0
Espagne
Advertisement

Algérie Espagne: Des sources diplomatiques espagnoles ont déclaré que Madrid « regrette » la décision de l’ Algérie de suspendre le traité de coopération entre les deux pays.

Les mêmes sources ont indiqué que « le gouvernement espagnol regrette l’annonce par la présidence (algérienne) de la suspension du traité d’amitié, de bon voisinage et de coopération ».

Elle a ajouté que l’Espagne « considéré l’Algérie comme un pays voisin et ami et réitère sa pleine disponibilité à continuer à entretenir et à développer les relations privilégiées de coopération entre les deux pays ».

L’Algérie a conclu avec le Royaume d’Espagne, le traité d’amitié, de bon voisinage et de coopération, le 8 octobre 2002.

Mercredi, l’Algérie a annoncé la suspension « immédiate » du traité d’amitié, de bon voisinage et de coopération avec l’Espagne, selon un communiqué de la présidence de la République.

Cette décision est intervenue dans le contexte d’ un changement de position de l’ Espagne sur le Sahara Occidental en faveur de celle du Maroc.

La déclaration de la présidence a déclaré que « les autorités espagnoles se sont lancées dans une campagne pour justifier la position qu’elles ont adoptée à l’égard du Sahara occidental, qui est incompatible avec ses obligations juridiques, morales et politiques en tant que force de gestion de la région, qui appartient toujours au Royaume du l’Espagne jusqu’à ce que les Nations Unies annoncent l’achèvement de la décolonisation du Sahara occidental. »

Elle a souligné que les autorités espagnoles portent la responsabilité du revirement injustifié de leur position depuis les déclarations du 18 mars 2022, par lesquelles l’actuel gouvernement espagnol a apporté son plein soutien à la proposition d’autonomie interne soumise par le Maroc.

Et elle a poursuivi : « La position du gouvernement espagnol est une violation de la légitimité internationale et des efforts des Nations Unies et du nouvel envoyé du Secrétaire général et contribue directement à la détérioration de la situation au Sahara occidental et dans la région ».

Il a conclu le communiqué de la Présidence de la République, en disant : « En conséquence, l’Algérie a décidé de suspendre immédiatement le traité d’amitié, de bon voisinage et de coopération qu’elle a conclu le 8 octobre 2002 avec le Royaume d’Espagne, et qui encadrait jusqu’à aujourd’hui le développement des relations entre les deux pays ».

Article précédentDécouvrez le contenu du traité « d’amitié » avec l’Espagne que l’Algérie a gelé
Article suivantL’Algérie prépare elle d’autre mesures contre l’Espagne ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici