À  la fin de son réquisitoire, le procureur de la République près le tribunal de Sidi M’hamed a requis une peine d’un an de prison ferme à l’encontre de la journaliste Kenza Khatto, lors de son procès ce mardi.

La journaliste qui a été arrêtée vendredi 14 mai alors qu’elle couvrait une manifestation t poursuivit pour « atteinte à l’unité nationale », « publications de nouvelles pouvant porter atteinte à l’intérêt national », « incitation à attroupement non armé » et « outrage à corps constitué », a précisé le Comité national pour la libération des détenus (CNLD).

Actuellement en liberté provisoire, la journaliste de Radio M aura son verdict le 1er juin prochain.

Article précédentAchour 10 / Djaffar Gacem avoue avoir supprimé des scènes de la série
Article suivantFoot militaire. L’Algérie championne du monde, l’Egypte donne des coups (+ vidéo)