Rachat d’une société appartenant à l’homme d’affaires Ali Haddad

0
Ali Haddad
Advertisement

Algerie: Le complexe Asmidal a finalisé le transfert de 17% des actions de la société Fertial, qui appartenait à l’homme d’affaires emprisonné Ali Haddad.

Une déclaration de la société a déclaré que « Asmidal » a acquis les actions de « Fertial » après avoir été confisquées à la suite de décisions rendues par la justice algérienne, car elle était affiliée au complexe « ETRHB » appartenant à l’homme d’affaires en prison, Ali Haddad .

Selon le communiqué, le pourcentage de propriété du complexe industriel public de « Fertial » a augmenté à 51% du total des actions de la société spécialisée dans l’industrie des engrais chimiques.

Selon le communiqué, le complexe Asmidal de Sonatrach sera en mesure de réaliser les investissements nécessaires pour maintenir et développer les capacités des unités de production.

A la fin de l’année dernière, le milliardaire espagnol Juan Miguel Villar Mer a menacé l’Algérie et Sonatrach, de lui permettre de transférer un montant de 2000 milliards de centimes de l’Algérie vers l’Espagne ou de recourir à la justice internationale.

Dans un communiqué, le milliardaire espagnol a proposé à Sonatrach un règlement à l’amiable de l’affaire Vertial, soit un arbitrage international dans les 6 mois.

le groupe « OHL », par le biais d’un communiqué, exige un règlement à l’amiable de la question de l’impasse dans laquelle se trouve la société d’engrais « Vertial » à Annaba, dont 34% sont détenus par la filiale « Asmidal » de Sonatrach et 17 % pour l’homme d’affaires emprisonné Ali Haddad, ou d’aller en arbitrage international dans les six mois.

Le milliardaire espagnol propriétaire du complexe a dénoncé le gel des comptes de la société « Vertial » par les autorités algériennes depuis plusieurs mois sans justifications claires, une mesure qui, selon lui, a entraîné l’impossibilité de payer les salaires des ouvriers et employés, ni pour acheter la matière première et payer les cotisations des fournisseurs.

Les travailleurs doivent à l’entreprise 12,3 millions de dollars en salaires perdus, selon un communiqué du groupe « OHL », en plus d’avoir empêché son propriétaire de transférer à l’entreprise des bénéfices estimés à 14,8 millions de dollars, en plus de lui avoir refusé des licences d’exportation des produits Fertial, dont les activités sont tournées à 80% vers l’export.

l’homme d’affaires espagnol a confirmé que la société Fertial avait perdu environ 100 millions de dollars en raison de cette impasse, notant que les autorités algériennes voulaient nationaliser indirectement la société Fertial, l’accusant de violer l’accord conjoint de protection des investissements entre l’Algérie et Madrid. .

L’homme d’affaires emprisonné pour corruption, Ali Haddad, avait acquis 17% de Vertial pour 45 millions d’euros en 2016.

Article précédentAmar Belani réfute les mensonges du Maroc sur la situation dans les camps de réfugiés sahraouis
Article suivantLe président Tebboune nomme les présidents des cours administratives d’appel