En collaboration avec le ministère de la Solidarité, le ministère de la Justice a attribué près de 2 000 microcrédits au profit d’une certaine catégorie de détenus remis en liberté.

L’objectif serait, selon le ministère de la Justice, de faciliter leur réinsertion dans la société en leur donnant un coup de pouce pour démarrer un petit projet.

Quelque 800 ex-détenus ont pu bénéficier, hier mercredi, de ces microcrédits qui leur ont été attribués au niveau de l’établissement pénitentiaire de Koléa.

Selon les chiffres du ministère de la Justice, « quelque 1925 ex-détenus, dont 67 femmes ont bénéficié de ce type de crédits depuis le début de la collaboration entre le ministère de la Justice et celui de la Solidarité »