Relations Algéro-Françaises : L’Algérie Dénonce Les Crimes du Colonialisme Français

    0
    Laïd Rebigua

    Les relations entre l’Algérie et la France sont actuellement tendues, notamment en raison du dossier de la mémoire coloniale noire de la France. Le ministre algérien des moudjahidines et des personnes ayant des droits, Laïd Rebigua, s’est exprimé sur la question dans une interview exclusive avec la radio locale de Sétif.

    Le ministre Rebigua a indiqué que le ministère des moudjahidines était attaché à exposer au monde entier les crimes coloniaux français en Algérie, qui se sont déroulés de 1830 à 1962. Il a souligné l’importance de mettre en lumière les impacts de ces crimes sur les ressources humaines, animales et végétales de l’Algérie.

    Il a également mentionné les explosions nucléaires françaises dans le désert algérien, qui ont encore des conséquences négatives à ce jour. Le président Abdelmadjid Tebboune a confirmé que le pays continuera sans relâche à clarifier le sort des disparus de la guerre de libération, à récupérer les archives et à indemniser les victimes des tests liés à ce dossier.

    Le pays réclame une reconnaissance publique de la part de la France de ses crimes en Algérie, suivie d’excuses et d’un engagement à verser une indemnisation. Selon les médias, ces demandes sont toujours en attente de réponse de la part de la France.

    En conclusion, les relations algéro-françaises sont actuellement tendues en raison du dossier de la mémoire coloniale et les autorités algériennes sont déterminées à dénoncer les crimes du colonialisme français. Il est à espérer que les deux pays travailleront ensemble pour surmonter les défis liés à ce passé douloureux et pour construire une relation plus solide et plus juste pour le futur.

    Article précédentScandale à la finale de la Coupe du monde des clubs au Maroc, FIFA intervient
    Article suivantCAN 2025 : la CAF attribue la finale au Maroc sous un « argument faible », selon les révélations