Rabat n’a pas tardé à réagir à la décision d’Alger de rompre dans l’immédiat ses relations diplomatiques avec le royaume et estime qu’il s’agit d’un acte « injustifié ».  

 « Le Royaume du Maroc a pris acte de la décision unilatérale des autorités algériennes de rompre les relations diplomatiques avec le Maroc, à compter de ce jour » et « exprime ses regrets sur cette décision totalement injustifiée, mais attendue, compte tenu de la logique de l’escalade qui a été suivie ces dernières semaines, ainsi que de son impact sur le peuple algérien », indique le ministère marocain des affaires étrangères dans un communiqué.

Le communiqué souligne que Rabat rejette les arguments avancés par Alger pour justifier cette décision les qualifiant de « prétextes fallacieux, voire absurdes », et insiste en même temps sur le fait que le royaume «restera un partenaire crédible et loyal pour le peuple algérien et continuera d’agir, avec sagesse et responsabilité pour le développement de relations intermaghrébines saines et fructueuses».

Lors d’une conférence de presse animée hier à Alger, Ramtane Lamamra a passé en revue les relations tumultueuses entre les deux pays en mettant en relief une attitude « hostile » de la part du Maroc.

Le chef de la diplomatie algérienne a évoqué des « actes hostiles de longue date perpétrés par Rabat contre l’Algérie et qui se poursuivent jusqu’à présent», avant d’annoncer la rupture immédiate des relations diplomatiques entre les deux pays.

Article précédentDe nouvelles émeutes de la faim dans un an ?
Article suivantOran / inauguration d’une unité de production d’équipements médicaux