L’opposant algérien, Saïd Sadi, l’ancien chef du RCD,  signe et persiste : la politique de l’arabisation a été une catastrophe pour l’Algérie.  « L’arabisation a été une véritable prison intellectuelle pour la jeunesse », a décrété Saïd Sadi lors d’une conférence animée à Tizi-Ouzou dans le cadre de la célébration du 36e anniversaire du Printemps berbère.

Selon cette figure emblématique de l’opposition algérienne, il est temps de libérer la jeunesse algérienne de l’arabisation pour « lui permettre d’accéder à l’information comme nous avons pu y accéder ». L’arabisation est même comparée par Saïd Sadi à la « peine d’emprisonnement à perpétuité ».  Et face à cette « peine d’emprisonnement », l’ancien leader du RCD conseiller de s’appuyer sur la « Révolution numérique ».

Originally posted 2016-04-14 17:37:38.