Ils sont de plus en plus nombreux ceux qui pensent que Abdelaziz Bouteflika ne briguera pas un 4ème mandat. Après Louisa Hanoune et un haut responsable à la résidence, c’est au tour d’une organisation internationale français d’indiquer, sans fournir pour autant des preuves précises, que l’actuel chef de l’Etat ne sera pas intéressé par un nouveau mandat.

La COFACE (organisme français chargé de l’assurance du commerce extérieur) vient d’expliquer, dans un récent rapport, que le président Abdelaziz Bouteflika ne serait pas « intéressé de se représenter pour un 4èmemandat » en 2014. Le rapport, publié sur le site de la COFACE, ne précise cependant pas ses sources. Il avance juste que le chef de l’Etat algérien serait dissuadé par la multitude de problèmes sociaux économiques et sécuritaires auxquels est confrontée l’Algérie.

Le rapport de la Coface place, en outre, l’Algérie parmi les pays «fragiles» à cause notamment des troubles sociaux. Ces protestations sociales peuvent mener le pays vers « des changements » radicaux, selon l’organisme français qui publie, régulièrement, des notes sur le risque de chaque pays. Les notes sont destinées aux entreprises françaises qui désirent étendre leurs activités à l’international.

E. W.