À en croire le Conseil national autonome des directeurs de lycées (CNADL), la moitié des centres d’examens destinés aux candidats au baccalauréat sont dépourvus de moyens pour les accueillir.

Le CNADL indique dans un communiqué que la question a été soulevée lors d’une réunion avec le ministre de l’Éducation nationale auquel ces directeurs d’établissements ont expliqué que « l’indemnisation qui leur est attribuée dans ce sens est somme toute symbolique comparée à l’effort consenti ».

Le CNADL a d’ailleurs, menacé de verser dans l’escalade dans le cas où la tutelle refuserait à répondre positivement à leurs revendications concernant ce dossier, précise la même source.

Les proviseurs ont également interpellé le ministre pour la clarification des prérogatives du directeur d’établissement dans la nouvelle loi qui sera présentée prochainement.

Article précédentCovid-19 / les espaces de réception au niveau des tribunaux fermés jusqu’à nouvel ordre
Article suivantÉcole / des tablettes tactiles dès l’année prochaine, mais pas pour tous les élèves