Le gouvernement compte abandonner la politique de subvention généralisée pour adopter une nouvelle approche. «  Nous ne subventionnerons plus les produits, mais plutôt les ménages », a déclaré le Premier ministre, Aïmene Benabderrahmane, sui te àl’adoption du projet de loi de finances (PLF) 2022.

Le chef de l’exécutif a expliqué que la prochaine étape après l’adoption du PLF 2022 et la mise en place de mécanismes permettant de cibler les franges de la population concernées par

M. Benabderrahamane a, cependant, rappeler que l’État a maintenu un montant colossal consacré à l’aide publique. Il s’agit de 1942 milliards DA, soit 17 milliards dollars en dépit de la crise économique, a-t-il souligné.