La commune de Bousmail, dans la wilaya de Tipaza a été secouée mardi, par un abominable crime, dont la victime était une vieille femme âgée de quatre-vingts ans. La pauvre a été retrouvée chez elle, gisant dans une mare vermeille, le corps criblé de coups de couteau. Personne ne sait pour quelle raison elle a été tuée. 

À la révulsion s’ajouter un sentiment de stupéfaction, tant la victime était une femme réservée qui ne s’était jamais rendue coupable d’un acte qui lui aurait valu une quelque animosité de ses proches ou d’étrangers.

Selon l’information rapportée hier par Radio M, citant des proches de la victime, « Fatma. B, vivait seule et faisait des allés et retour en France pour rendre visite à certains de ses enfants établis dans l’hexagone ».

Il y a quelques jours, ses enfants ont vainement tenté de la joindre par téléphone. Après quoi, ils ont demandé à un membre de leur famille de faire le déplacement pour s’enquérir de la situation. Sur place, celui-ci s’est rendu compte que les fenêtres de la maison étaient ouvertes, mais que Fatma. B ne répondait pas, a précisé la même source.

Et d’ajouter que quelques heures plus tard, l’un de ses enfants a débarqué trouvant sa mère jusant dans une mare de sang. La famille de la victime n’a cessé depuis lors de réclamer une enquête approfondie qui permettra d’établir les circonstances de ce crime abjecte.