Tourisme Interne: Chiffres records pour l’Algérie

0
tourisme Algérie
Advertisement

Algérie: Le tourisme intérieur a connu une belle reprise cet été, au vu de la forte fréquentation qu’ont connue les différentes villes et Wilaya situés sur le littoral algérien sur un tronçon de plus de 1 600 km, à l’image de ce que font les plages de Boumerdes, Jijel, Skikda, Annaba, Mostaganem, Oran, Annaba et d’autres savent, d’une manière qui a permis le retour du tourisme intérieur sur le devant de la scène, établir une fréquentation record des vacanciers, d’une manière qui confirme, selon les observateurs, la possibilité de le revaloriser pour le mieux à l’avenir. cas de bon investissement et la mise à disposition des aménagements nécessaires et diverses nécessités et conditions de confort.

Environ 8 millions de vacanciers, culminant le week-end dernier, à l’instar des plages du reste des provinces de l’ouest, comme Ain Temouchent, qui a vu affluer plus de 4 millions de vacanciers, ainsi que la ville d’Oran, qui a attiré un nombre record de vacanciers de l’Ouest et du reste de la patrie. À l’est, plusieurs wilaya ont braqué les projecteurs sur cet aspect, notamment les plages de Jijel, qui était la principale Qibla pour les différents États de l’est et du sud-est, ainsi que Annaba, Skikda et d’autres, qui reflète l’état de récupération. que connaît le tourisme intérieur dans les différents États côtiers.

La crise des installations et la médiocrité des services sont le plus gros problème des vacanciers

Si les différentes villes côtières ont su attirer un nombre record de vacanciers avec leurs charmes après deux ans d’isolement imposé par la pandémie de Corona, le problème existant réside principalement dans le manque d’équipements et de services médiocres, sans parler d’autres facteurs qui souvent causé des problèmes aux vacanciers venant de diverses villes internes et du sud.

A cet égard, le nombre total d’établissements hôteliers implantés à Ain Temouchent (41 établissements hôteliers) a enregistré un taux d’utilisation familial total de 100% au cours de la saison estivale en cours, compte tenu de la forte affluence des vacanciers de tout le pays et même des membres de la communauté algérienne résidant à l’étranger et les touristes étrangers Le problème des services publics dans le reste des États côtiers, qui a contraint la plupart des expatriés à louer des appartements privés, pour des sommes de pas moins de 5 000 dinars par jour, comme nous l’avons vu dans le villes de Skikda, Kol, Jijel, Annaba et autres.

Article précédentAlerte Météo Algérie: Vague de chaleur jusqu’à 46 degrés dans les Wilayas du nord
Article suivantUn pays européen prépare une loi interdisant l’usage de la langue russe