Une réponse espagnole officielle à la suspension par l’Algérie du traité d’amitié et au gel des échanges commerciaux

0
Felix Bolanos
Advertisement

Algerie Espagne: Le ministre espagnol des Affaires présidentielles, Felix Bolanos, a déclaré vendredi que Madrid souhaitait rétablir au plus vite ses relations avec l’Algérie, après avoir suspendu le traité d’amitié et gelé les échanges entre les deux pays.

« L’Espagne veut rétablir ses relations avec l’Algérie dès que possible », a déclaré Félix Bolanos aux journalistes, vendredi.

Bolanos a souligné que l’Algérie et l’Espagne sont des voisins méditerranéens et partagent des relations commerciales, culturelles et économiques, excluant l’impact de la suspension du traité d’amitié sur l’approvisionnement en gaz.

« Actuellement, il n’y a aucune donnée, information ou indication que cela affectera l’approvisionnement en gaz », a expliqué Bolaños, sachant que l’ Algérie couvre près de 23% des besoins en gaz de l’Espagne.

Les exportations de l’Espagne vers l’Algérie se sont élevées à 2,107 milliards de dollars et les importations à 2,762 milliards de dollars, selon les statistiques officielles pour l’année 2021.

Vendredi, le ministre espagnol des Affaires étrangères, José Manuel Alparis, s’est rendu dans la capitale belge, Bruxelles, pour assister à une réunion d’urgence afin de discuter de la crise avec l’Algérie.

l’agence américaine « Associated Press » rapporte qu’Alparis a annulé sa participation au « Sommet des Amériques » aux Etats-Unis, pour tenir une réunion à Bruxelles avec le vice-président de la Commission européenne et commissaire au commerce, Valdis Dombrovskis.

Dans un communiqué, la Présidence de la République a annoncé la suspension immédiate du Traité d’amitié, de bon voisinage et de coopération avec l’Espagne, signé le 8 octobre 2002.

Cette étape est intervenue quelques heures après les déclarations du Premier ministre espagnol Pedro Sanchez devant les députés, dans lesquelles il a réitéré son adhésion à la décision de soutenir l’initiative d’autonomie proposée par Rabat au Sahara occidental.

Article précédentL’Algérie répond à la position de l’Union européenne sur la crise avec l’Espagne
Article suivantL’Algérie active des sanctions économiques contre l’Espagne. Qui est le perdant ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici