étudiant algérien Malek Oskine

Algerie: La plateforme « Disney + », à partir du 11 mai, diffusera une série documentant ce qui est arrivé à l’étudiant français d’origine algérienne, Malik Oskine, qui a été battu à mort par la police française il y a plus de 35 ans.

La série se compose de quatre épisodes d’une heure chacun, qui seront diffusés sur la plateforme « Disney+ » en France et dans le monde, à partir de mercredi prochain.

La série est un mauvais souvenir, puisqu’elle traite de l’histoire du jeune Algérien de vingt-deux ans lorsqu’il est décédé des suites des violences de la police française, comme cela est arrivé à l’Afro-américain George Floyd le 25 mai 2020. .

Selon l’AFP, le réalisateur Antoine Chevrolet, à travers cette oeuvre, continue d’explorer les plaies françaises, après deux autres séries du même genre, « Le Beau de Légende » et « Barozin Noir ».

Le réalisateur de la série, Chevrolet, a déclaré dans une interview accordée à la même agence : « Malik Oskine n’est pas seulement une nouvelle comme une nouvelle sur les accidents. Il s’agit plutôt d’un problème de société important qui devrait être examiné de cette manière, puisqu’il a appris cette histoire à l’adolescence grâce à une chanson de rap pour le groupe (Assassin), dans laquelle la phrase (l’État est assassiné, et la phrase d’Oskin le propriétaire en est un exemple).

Le jeune algérien, Malek Oskine, a été tué en France dans les années 80 après avoir été battu à mort par des policiers, le 6 décembre 1986, après quoi il est devenu un symbole de la lutte contre le racisme et les violences policières en France.

Un jour plus tard, les étudiants ont été reçus au ministère français de l’Intérieur, qui a organisé une marche silencieuse, tandis que le ministre délégué Alain Duvaquet a présenté sa démission suite à l’incident.

Deux des trois policiers qui ont battu à mort Malik Oskin n’ont été poursuivis pour aucune peine de prison, les sanctions professionnelles ayant été satisfaites.

Article précédentParlement : le président cache aujourd’hui le destin de l’Algérie et l’unit
Article suivantRahabi précise les conditions de réussite de l’initiative du président de la République