Vaste opération d’épuration des propriétés agricoles: La récupération de 17 000 hectares auprès de faux investisseurs à Naama

0
propriétés agricoles
Advertisement

Algerie: Jusqu’à présent, le comité d’État pour la purification des terres agricoles à Naama a récupéré environ 17 000 hectares de terres inutilisées réparties dans le cadre du programme de bonification des terres et d’octroi de contrats de concession agricole, selon ce que les deux ont bénéficié de la Direction des intérêts agricoles .

Cette zone a été récupérée dans le cadre du processus de défrichement des terres agricoles, qui a été initié depuis 2019 par un comité d’État qui comprend des intérêts techniques pour un certain nombre de secteurs, dont les districts agricoles, la branche de l’Office national des terres agricoles et les intérêts de la propriété de l’État, ce qui a également entraîné l’annulation et la résiliation de contrats pour 8 656 bénéficiaires de terres agricoles, ainsi La source a expliqué.

La superficie récupérée est répartie sur 16 250 hectares de terres concédées dans le cadre du régime de la propriété foncière, ce qui a entraîné l’annulation des subventions pour 8 460 bénéficiaires, tandis que la superficie effectivement exploitée après les inspections sur le terrain dans ce cadre s’élevait à 13 440 hectares pour 4 334 bénéficiaires, sur la base les mêmes intérêts.

Le processus de défrichement des propriétés agricoles s’est également traduit par l’annulation et la résiliation des contrats pour 196 bénéficiaires et la récupération de 755 hectares dans le cadre de la jouissance des terres appartenant aux propriétés privées de l’État dans le cadre de la concession, sur 2 200 hectares accordés à travers l’Etat dans ce cadre, qui ont été examinées par le comité d’Etat, selon la même source.

Ces terres agricoles inexploitées sont situées dans des zones aux capacités hydriques énormes, dont la plupart sont situées de l’autre côté des océans de la concession agricole qui ont été développées, où les avantages des personnes concernées ont été annulés après des inspections sur le terrain et après avoir reçu des avertissements à cet égard, selon à la même source.

Ce processus, qui est toujours en cours dans plusieurs parties de la Wilayat de Naama, vise à récupérer les terres agricoles inutilisées et à les redistribuer à des investisseurs sérieux afin de permettre la valorisation de la propriété agricole et la mise à niveau du secteur, comme cela a été indiqué.

Article précédentL’entraîneur de West Ham continue de critiquer Benrahma, partir est la meilleure option
Article suivantEnseignement de l’anglais au primaire : « tout est fin prêt », selon le ministre de l’Éducation