Le collectif «Carrefour Culture» de la ville d’Aïn Bénian, dans la banlieue ouest d’Alger, a récidivé. Après le franc succès de leurs actions précédentes, à savoir des opérations de nettoyage de la façade maritime du quartier de La Gare et du cimetière communal, les jeunes de ce collectif ont investi, hier, le quartier du Champs Lemonnier, le sortant de la légendaire torpeur du vendredi.

3 - Photos. Aïn Bénian (Alger)/ Les couleurs du renouveau citoyen

Advertisement

Tôt le matin, ils étaient des dizaines, «armés» de divers ustensiles, à prendre d’assaut les lieux. Après avoir procédé au ramassage des détritus défigurant les artères du quartier et au lavage à grande eau des nombreux escaliers, ils ont planté des fleurs et des arbres, notamment des muriers, essence emblématique de la ville.

Signe de l’ingéniosité de ces jeunes, ils ont eu l’idée lumineuse de recycler des pneus usés, les transformant en poubelles publiques.

4 - Photos. Aïn Bénian (Alger)/ Les couleurs du renouveau citoyen

Puis vint le clou de l’action : la décoration des escaliers. Florilège de couleurs et de formes géométriques, le résultat final a épaté tout le monde, plus singulièrement les habitants du quartier qui ont multiplié les signes de gratitude à l’égard des volontaires, en leur offrant de la galette traditionnelle et des boissons.

2 - Photos. Aïn Bénian (Alger)/ Les couleurs du renouveau citoyen

Cette journée mémorable s’est achevée dans une ambiance bon enfant. Muni de sa guitare, Kamel, le musicien du groupe, a fait danser tout le monde, improvisant des chants à la gloire de chacun des participants.

5 - Photos. Aïn Bénian (Alger)/ Les couleurs du renouveau citoyen

Le collectif «Carrefour Culture» peut se targuer d’avoir réussi un double défi: s’inscrire dans la durée et élargir la mobilisation. Du coup, son ambition se trouve décuplée. Elle est résumée par Tarik, un de ses membres les plus motivés du collectif: «Nous allons mettre du beau et de l’art dans la ville

Rachid Ikhenoussène